Conférence de novembre 2018

La parentalité

Nous sommes dans une époque où le désir de bonheur, de relation apaisée, de compréhension et de sens de la vie est fort. De ce fait, naissent ici et là, de nombreux concepts dits « positifs », « bienveillants » pour accueillir l’enfant, pour être de « bons parents ».

Le « petit » représente en effet l’homme futur, celui qui aura un autre monde à créer. Les parents souhaitent accompagner au mieux leur enfant vers ce changement qui nous bouleverse : l’urgence écologique avec les perturbations climatiques en est un exemple. L’écoute, l’échange, le respect du rythme… Il est bien normal de voir fleurir ces codes éducatifs. Mais sont-ils nouveaux ? L’éducation « positive » est-elle si facile à appliquer ?

La souffrance des parents que l’on accueille n’est pas la seule à nous interpeler, nous, thérapeutes : l’enfant est au coeur du mal être. Il nous est confié parce que malgré tous ces bons préceptes, il ne réagit pas « favorablement » selon les parents : « les conflits persistent, les pleurs sont toujours présents et c’est insupportable. » Et ces mêmes parents de se questionner sur leur pratique dans l’application de règles bienveillantes…

Les « nouveaux enfants » sont-ils plus « durs » ? Ces parents sont-ils « mauvais » ? Quelle est donc l’erreur…une éducation négative ?

La conférence qui se tiendra le 23 novembre sur la parentalité risque fort de vous intéresser si vous vous interrogez sur ce sujet. Nombre de grands-parents m’évoquent leur surprise devant la relation enfant/petit-enfant : « chez nous il est adorable. Quand ses parents arrivent, il devient insupportable. Qu’est-ce qui lui prend ? »

Ces interrogations ne sont pas récentes mais l’exigence de perfection, la course au « meilleur parent » ou « meilleur enfant », engendre une réponse urgente !

Armelle et moi aborderons donc ce thème sur un axe double : la responsabilité des parents et celle de l’enfant.

Comme pour les autres conférences l’inscription est nécessaire, ici :

Je vous rappelle l’adresse : 3, place de la chantrie à Basse Goulaine (44). La participation financière est à votre appréciation (10 € minimum).

Au plaisir de vous y retrouver à 20h le 23 novembre et d’échanger ensemble sur ce thème important,

Nicole


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s