Ce matin, en découvrant un joli pot caché derrière des produits ménagers, j’ai voulu lui redonner sa beauté passée : il était sali, tâches tenaces d’incrustations de poudre vaisselle collée aux parois depuis de longues dates.


En frottant je me disais qu’il en allait de-même avec bien de nos schémas. Il nous faut du temps et user de stratégies diverses et variées pour se défaire de nos croyances, de nos limites.

A commencer par les voir. Comme le pot, elles sont parfois bien cachées. Ce n’est qu’après avoir déplacer quelques habitudes qu’elles apparaissent.

Puis, pour s’en défaire, pour retrouver plus de clarté, de vérité en soi – comme la transparence du verre -, la patience est de mise, accompagnée par une bonne dose de douceur, de force – il faut frotter, y revenir à plusieurs reprises-, et ne pas omettre la chaleur de l’Amour : l’eau chaude a fait fondre plus rapidement que l’huile de coude, les saletés et autres voiles.

L’Amour se prénomme patience, confiance, foi en la vie, au meilleur de soi. Elle prend l’apparence de la bienveillance et de la ténacité pour le but à accomplir. C’est un doux mélange de saveurs…

L’Amour atteint toujours son But. L’Oeuvre est accompli en temps record. Pas toujours dans le tempo que notre mental le souhaite, et pourtant toujours à celui qui nous permet d’intégrer parfaitement les données requises.

Ce pot trône maintenant dans la cuisine, transparent, bien en vue, avec une nouvelle fonction. C’est comme nous, une fois allégé.e de nos illusions, nous découvrons une nouvelle façon de vivre, plus de légèreté, plus de joie, plus d’envie. Nous retrouvons une identité plus vraie. Nous aspirons à voir les amis, à sortir – cinéma, café, théâtre, musée…-, à découvrir de nouveaux lieux, de nouvelles personnes. Tout semble possible et facile à réaliser !

« Chaque chose en son temps »…

Si vous êtes en phase « d’agacement » avec ce que la vie propose aujourd’hui, n’oubliez pas de regarder si, par hasard, ce ne serait tout simplement pas la phase « découverte de joli pot » qui aurait démarré, bien inconsciemment. Ou celle du « nettoyage », avec l’insistance qu’elle requiert !

C’est une bonne nouvelle dans tous les cas : la délivrance est proche…, patience…, patience. Petit travail de fourmi ou déblayage à la pelleteuse, tout est possible ! Le tout est de regarder ce qui se joue et de laisser faire…

De tout coeur avec vous !

Nicole

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FR
fr_FR